Un site internet de renom (Facebook, pour ne pas le citer) victime d’un piratage massif.

creation sites internet facebook chambery 02

Nous l’avons appris avec une certaine stupeur, Facebook a été victime en 2019 d’un énorme piratage de ses bases de données. A priori cette information aurait été plus ou moins cachée par le géant d’internet mais a fini par fuiter.

Les informations de 533 millions de comptes Facebook dont 20 millions français ont été diffusées sur le darkweb. En ce qui concerne les utilisateurs français de ce site internet, cela représente au moins la moitié des utilisateurs et les numéros de téléphone de 533 millions d’utilisateurs du réseau social - qui en compte près de trois milliards dans le monde - sont désormais librement accessibles sur le Web.

Autant d'informations sensibles qui pourraient être utilisées par des personnes peu scrupuleuses pour du démarchage téléphonique, mais aussi des tentatives d’escroquerie en ligne. 

La Cnil irlandaise a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête visant Facebook pour le compte de l'UE, après la révélation de cette fuite de données.  Facebook risque une amende jusqu'à 4% de son chiffre d'affaires mondial au titre du RGPD.

A priori, Facebook nie un piratage et plaide la négligence des utilisateurs. On se demande bien de quelles négligences les utilisateurs ont pu être les auteurs, si ce n’est d’avoir accepté de donner leur numéro de téléphone à la plateforme ? J’ai souvent eu le soupçon que cette histoire de donner son numéro de téléphone pour des questions de sécurité, n’était en réalité qu’une grande arnaque pour que ces sites internet puissent avoir à leur disposition une énorme base de données de numéros de téléphone pour, ensuite, en faire un usage commercial.

Sur internet, si c’est gratuit, c’est toi le produit !

N’oublions jamais ça ! Ces réseaux sociaux sont « gratuits », mais en réalité il s’agit d’entreprises commerciales donc le but est de faire de la publicité. Aujourd’hui, Google, Facebook et les autres géants du net, sont avant tout des entreprises de pub et se servent de vos données pour gagner des milliards.

Les initiatives vraiment gratuites, développées par des passionnés aimant le partage et l’échange sont de plus en plus rares et je pense même que les géants d’internet feront tout, dans les années à venir, pour faire disparaître ces volontés de partage.

Comment savoir si j’ai été victime ?

Pas de panique, le site haveibeenpwned.com, expert en sécurité dont la réputation n’est plus à faire, permet d’effectuer une recherche par numéro de téléphone en respectant le format international. Pour un numéro mobile en France, il s'agira donc de +33 suivi du numéro sans le premier 0. En l'occurrence, le préfixe " + " est optionnel et sera automatiquement supprimé lors de la recherche.

Et maintenant, que faire ?

Et bien hélas, pas grand-chose ! Vous pouvez toujours changer votre mot de passe par sécurité, mais les données rendues publiques le sont !

Faites simplement attention au démarchage par téléphone, par mail ou courrier, car des fraudeurs risquent de chercher à utiliser vos données pour vous contacter et tenter de vous arnaquer. Redoublez de vigilence.



Forum
Articles
News
Pages

Recent Blog Posts

Mon avis sur OVH.
Un énorme travail pour se positionner au top en référencement naturel.
Un site internet ne sera toujours que PARTIELLEMENT administrable pour le client.
News précédente 
News suivante