Référencement payant Google, des résultats quelque peu faussés par google lui-même.

creation sites internet google adds chambery 02

On l’a appris il y a peu, Google a manipulé son système d’affichage publicitaire pour favoriser le référencement des annonces de sa société. Google aurait mené un projet secret baptisé "Project Bernanke" qui s'appuyait sur les données relatives aux enchères recueillies auprès des annonceurs utilisant son système d'échange d'annonces pour favoriser son propre système d'annonces. 

Bien que je trouve cela presque « normal » et prévisible qu’une entreprise cherche à faire passer ses propres intérêts avant ceux des autres, il n’en reste pas moins que cela pose un problème par rapport aux gens qui payent pour leur campagne de pub et se retrouvent en quelque sorte « derrière » les publicités de la société Google et des multiples produits qu’elle propose.

On reproche à Google d’avoir utilisé son pouvoir de marché pour saboter les « enchères d'en-tête », une pratique qui permet aux annonceurs d'acheminer une seule requête sur plusieurs bourses à la fois.

Traduite en justice dans 9 états américains, Google à avoué que la société était en mesure d'accéder à des données historiques sur les offres faites par le biais de Google Ads, de modifier les offres de ses clients et d'augmenter les chances de ces derniers de remporter les enchères pour les impressions publicitaires, ce qui désavantageait les outils publicitaires concurrents.

Des documents de Google apportent plus de détails sur un accord secret entre Google et Facebook sur le marché de la pub

l’État Américain est convaincu que Google a conclu des arrangements en coulisses, tels qu'un « accord de faveur » avec Facebook, pour se donner un avantage déloyal sur la concurrence. Par ailleurs, les documents déposés par Google révèlent davantage de détails sur "Jedi Blue", un accord secret présumé dans le cadre duquel Google aurait garanti que Facebook remporterait un pourcentage fixe de contrats publicitaires pour lesquels le géant des médias sociaux faisait une offre. Pour cela, Google aurait reconnu avoir accepté de faire des « efforts commercialement raisonnables » pour garantir que Facebook puisse identifier une majorité d'utilisateurs dans les enchères publicitaires.

Google aurait également admis que cet accord exigeait de Facebook qu'il dépense 500 millions de dollars ou plus dans les enchères Ad Manager ou AdMob de Google au cours de la quatrième année du pacte, et que Facebook s'engageait à faire des efforts pour remporter 10 % des enchères dans lesquelles il concourait

Quelles conclusions pouvons-nous en tirer ?

J’ai l’exemple d’un « petit client » qu’une société de gestion de pub payante a accosté, lui proposant de gérer des campagnes Google Adds. Après un rapide calcul, j’ai alerté mon client sur le fait que rien que cette entreprise lui demandait presque 20% de son chiffre d’affaires mensuel, pour « gérer » un service qui en plus sera payant chez Google.

Dans mon expérience, 80% des internautes évitent ce qu'on appelle les liens "sponsorisés" ou les "annonces" sur Google. Beaucoup d’internautes savent que les gens ou les entreprises ont payé pour apparaitre en tête de liste et passent directement aux liens normaux. D’ailleurs sur Instagram c'est pareil. Les contenus sponsorisés apparaissent clairement comme tels et dans la plupart des cas ils sont évités car assimilés à des ventes « arnaque ».

Je ne le dirais jamais assez, avant de penser à faire des campagnes payantes chez Google, concentrez-vous sur le référencement naturel. Ceci vous assurera que le positionnement de votre site est bien « le bon » et que quelles que soient les manipulations des moteurs de recherches, vous serez assuré d’un positionnement fiable !

 

 



Forum
Articles
News
Pages

Recent Blog Posts

Mon avis sur OVH.
Un énorme travail pour se positionner au top en référencement naturel.
Un site internet ne sera toujours que PARTIELLEMENT administrable pour le client.
News précédente 
News suivante